Quelle est la meilleure manière de lacer ses boots ?

 

Lacer des chaussures montantes peut sembler facile mais vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’il y a en fait une bonne et une mauvaise façon de le faire. La particularité des boots à lacets, contrairement aux autres chaussures, est qu’elles montent jusqu’à la cheville ou parfois même plus haut. Elles sont généralement plus difficiles à enfiler et à quitter alors il est impératif de trouver des laçages adéquats qui vous faciliteront la tâche et vous feront gagner du temps.

Cela dit, il faut qu’elles soient lacées assez serré pour assurer une bonne tenue et imperméabilité, alors pas question de sauter un œillet sur deux pour gagner en rapidité. Et enfin, elles doivent avoir de l’allure – et pour cela, plusieurs manières de procéder. Voici quelques réponses utiles aux questions que vous vous posez sur la meilleure façon de lacer vos boots.

 

best-way-to-lace-up-timberland-boots

 

Comment lacer ses boots ?

Les boots doivent être assez serrées pour assurer un bon maintien sans pour autant que le pied soit comprimé. Le mieux est de les lacer en les serrant uniformément jusqu’en haut, rangée par rangée. Pour ce faire, en commençant par le bas, tirez sur les lacets par leur extrémité jusqu’à ce que vous perceviez une petite résistance, puis passez à la rangée suivante.

 

 

 

Pour ce qui est des boots de travail ou des chaussures de randonnées, nous vous recommandons d’opter pour le laçage croisé, cela les resserre de façon plus uniforme et seront plus faciles à enfiler et à quitter. En les laçant selon la méthode “par-dessus/par-dessus/par-dessous/par-dessous” (plutôt qu’en alternant par-dessus et par- dessous) cela réduit la pression et la friction sur le lacet, il s’usera donc moins vite et risquera moins de se casser. Pour vérifier si vous avez fait les lacets correctement, regardez sur le dessus de la chaussure, vous devriez voir une série de X plutôt que des boucles entre les passants.

 

Comment lacer vos boots habillées ?

La plupart des personnes préfère un laçage plus sobre pour les boots habillées et privilégie souvent le laçage droit. Le lacet trace des lignes horizontales sur le dessus de la chaussure entre les deux passants de chaque rangée, les longueurs qui sont en diagonales dessous sont ainsi invisibles. Il existe plusieurs façons de procéder pour obtenir ce style de laçage.

La plus simple est de faire sortir une extrémité du lacet par l’œillet en haut à gauche et de tirer le reste du lacet par-dessous, en ligne droite, pour aller enfiler l’autre bout dans le premier œillet en bas à gauche. Faites alors traverser le lacet pour rejoindre le premier œillet de droite en passant par-dessus, puis ressortez le lacet par le deuxième œillet de droite. Traversez, à nouveau dans le sens inverse pour rejoindre l’œillet de gauche par-dessus et ressortez par le troisième à gauche en passant par-dessous et ainsi de suite. 

 

 

Une autre option est d’utiliser le laçage droit diagonal : le lacet rentre vers l’intérieur par l'œillet en haut à gauche et ressort complètement en bas à droite, en traçant une diagonale puis il traverse à l’horizontal pour rentrer par-dessus dans premier œillet en bas à gauche. Ensuite, il monte en diagonale pour sortir par le deuxième œillet à droite et revient à l’horizontale vers le deuxième œillet de gauche. Il suffit ensuite de répéter ce schéma jusqu’en haut de la chaussure.

Le désavantage principal du laçage droit est qu’il est assez difficile d’estimer correctement, avant de commencer, la longueur de lacet qu’il vous restera pour nouer la chaussure. Très souvent, cela ne marchera pas du premier coup et vous serez obligé d’ajuster le serrage, rangée par rangée pour y remédier et obtenir deux longueurs égales pour le nouage. Les ajustements sont plus compliqués avec ce type de laçage qu’avec le style croisé, mais son rendu sobre et uniforme en vaut largement la peine.

 

Quelle est la longueur de lacet dont j’ai besoin ?

La longueur du lacet est déterminée par le type de laçage souhaité, le nombre d’œillets et la hauteur de la botte. La façon la plus efficace de lacer des boots (celle nécessitant la longueur de lacet la plus courte) est le laçage croisé. Il faut qu’il vous reste un minimum de 10cm de lacet de chaque côté pour faire un double nœud.

 

black-timberland-boots

 

La règle de base est de compter les œillets et de multiplier le chiffre par 10 pour obtenir la longueur requise en centimètres. Donc les boots à 7 paires d'œillets ont besoin d’un lacet de 140cm (14 x 10), les boots à 8 paires d’œillets 160cm et 180cm pour les boots à 9 paires d'œillets et ainsi de suite. Si vous choisissez le laçage droit, ajoutez 10cm au chiffre obtenu.

 

Est-ce que les laçages décoratifs sont aussi solides que les laçages plus classiques ?

De façon générale, les laçages décoratifs privilégient le look plutôt que le côté pratique. Ils sont adaptés à un usage quotidien mais ne sont pas recommandés pour les randonnées ou pour une utilisation professionnelle. Le laçage croisé simple assure un bon maintien, de la cheville aux orteils, alors que les styles plus décoratifs ont tendance à donner un serrage inégal, ce qui n’est pas idéal.

Si vous voulez vraiment mettre vos lacets à l’honneur, il n’y a pas que la couleur que vous pouvez choisir. Pour que vos chaussures sortent vraiment du lot, vous pouvez faire du laçage de vos chaussures, baskets ou boots tout un art. Ce site propose plus de 62 styles, du laçage le plus simple et pratique aux styles inspirés par les œuvres de MC Escher : à vous d’exprimer votre fibre artistique en choisissant le Starburst, le laçage en pentagramme ou celui qui vous botte le plus !

 

man-wearing-grey-timberland-boots